Depuis lundi 11 mai, à l’occasion de la Coupe du monde de foot, sur le mur des halles Castellane s’étalent deux immenses photos. L’une d’elles représente des filles qui courent après un ballon. Elle fait partie d’un reportage commandé par Montpellier Photo Vision au photographe Jean-Louis Esteves, qui habite Castries. 

Pendant trois mois, il a suivi les joueuses de l’Entente Montpellier-Le Crès qui, dans l’anonymat le plus total, jouent au plus haut niveau national. Voici en avant-première quelques-unes de ses photos : elles font partie d’une expo qui sera présentée de juin à août à l’occasion de la Biennale de photo de Montpellier. Biennale qui en cette année de Mondial a pour thème « Sports et photographie ». 

Henri-Marc Rossignol

Série réalisée durant la saison 97/98. Présentation lors du Mondial 98 au Carré Saint Anne et tirages géants (120m2) au centre ville de Montpellier.

canalblog_Foot_f_minin_d_gagement

canalblog_Foot_f_minin_drible___copie

L’Entente Montpellier-Le Crès compte 5 équipes et 70 licenciées. Des filles exclusivement. Pour assurer son maintien en Nationale 1 A, qui regroupe les 12 meilleures équipes françaises, l’Entente devra battre St-Maur, le 7 juin au stade du Crès.

canalblog_Foot_f_minin__chauffement___copie

Les filles jouent au plus haut niveau, mais elles passent après les gars et ne peuvent s’entraîner qu’à partir de 20h. « Ce manque de considération m’étonne, soupire le photographe Jean-Louis Esteves, les femmes jouent vraiment au ballon : elles donnent une âme à ce sport ».

canalblog_Foot_f_minin_entrainement_nocturne___copie

canalblog_Foot_f_minin_entr_e_sur_le_stade___copie

« Nous commençons à avoir un public, explique Monique Suquet, secrétaire du club, mais rien à voir avec ce que nous trouvons en Bretagne par exemple, lorsque nous nous y rendons pour les matchs ».

canalblog_Foot_f_minin_Vestiaires___copie

© Jean-Louis Estèves